Atelier de duduks arméniens

Bienvenue dans notre atelier de duduk arménien.

Le duduk est un instrument à vent arménien. Traditionnellement construit dans du bois d’abricotier, le duduk est un hautbois d’un type particulier du fait de sa perce cylindrique. Il est joué avec une grosse anche double en roseau et son corps est percé de huit trous au-dessus et deux en dessous (l’un pour le pouce et l’autre pour l’accord). Son ambitus, enfin, est d’une octave et une tierce.

Haïg Sarikouyoumdjian

Qui sommes-nous ?

Notre méthode de fabrication s’inscrit dans la continuité de la tradition arménienne.

Né en 1985, Haïg Sarikouyoumdjian étudie le duduk en Arménie auprès de différents maîtres, dont Araïk Bartikian (lui même élève de Djivan Gasparyan), auprès de qui il apprend la technique de linstrument, avec toutes ses nuances de timbre, et le répertoire traditionnel, avec toutes ses subtilités (justesse des intonations, ambiguïtés et multiplicités rythmiques, travail de lornement, développement des modes). 

Puis il rencontre Gaguik Mouradian, maître du kamancha, auprès de qui il étudie le répertoire arménien de manière plus général. Depuis 2009, il joue sous sa direction au sein de lensemble traditionnel Goussan. Les nombreux concerts à ses cotés lui permette dapprocher lesprit de cette musique. 

Parallèlement, il collabore sous la direction de Jordi Savall à différents projets dont Istanbul, Mare Nostrum, la tragédie Cathare et Esprit dArménie

Progressivement, ses recherches sur le timbre du duduk le conduisent à sintéresser à la lutherie. Il apprend alors à fabriquer ses propres anches auprès du maître Ashot Martirosyan puis étudie lart du tournage et de laccord dans l’atelier MeyerRecorders auprès du maître Ernst Meyer et de ses deux fils, fabricants réputés de flutes à bec baroques. 

Aujourdhui, il fabrique ses propres instruments et poursuit son travail de recherche depuis une maîtrise de toute la chaîne de production du son, de la lutherie à linterprétation. Il mène enfin une carrière soliste et se produit notamment au Théâtre de la Ville, Inde, Portugal, Maroc, Suisse…

Le duduk arménien

Nos instruments sont fabriqués dans du bois d’abricotier, de buis et d’ébène du mozambique (grenadille) La période de coupe et la période de séchage constituent des facteurs importants pour lesquels nous apportons une attention toute particulière.
Les duduks les plus joués pour des pièces en solo, sont les duduks en La et en Sib.

Précédent
Suivant
Précédent
Suivant

L'anche

L’arundo donax est le roseau le plus utilisé en Arménie de nos jours. La période de sa récolte se situe entre octobre et février. Le diamètre utilisé se situe entre 18,50 et 21,50 mm et la longueur est comprise entre 8,50 et 10,50 cm. Une fois sélectionné, le roseau est en parti épluché. La forme finale est donnée soit en plongeant le roseau dans de l’eau proche de l’ébullition, soit en l’étuvant et en utilisant des bagues qui lui donneront sa forme finale.

Précédent
Suivant

Lyon - Atelier

Nous contacter

Que vous soyez particulier ou professionnel nous sommes à votre disposition pour répondre à vos demandes.